La méditation telle qu'elle m'a été enseignée par les moines bouddhistes de la Pagode Franco-Thaïlandaise de Seine et Marne (77)

Je remercie les moines et le Grand Vénérable pour le temps qu'ils consacrent aux personnes souhaitant apprendre la méditation et transmettent l'enseignement du bouddhisme avec beaucoup de gentillesse.



Hommage au Saint, le parfaitement pur, le pleinement éveillé.


Les moines m'ont expliqué que lorsque nous méditons, ce qui est important, c'est de pratiquer la méditation en 2 temps équivalents.

  • Tout d'abord, la marche méditative, qui permet de se concentrer avant de méditer 

puis

  • La méditation assise avec la même durée de temps que la marche méditative. 

Il s'agit de la méditation Vipassana. 

(Si je fais la marche méditative durant 10 minutes , je médite ensuite 10 minutes assise.)


Marche Méditative

 

Si vous êtes dans une pièce, enlevez vos chaussures. 

Si vous êtes dehors, préférez des chaussures plates.

 

Prenez un minuteur et réglez-le sur le nombre de minutes pendant lesquelles vous souhaitez faire votre marche méditative.

Ce nombre de minutes sera le même ensuite pour la méditation assise.

 

Votre dos est droit sans rigidité

Vos mains sont croisées l’une sur l’autre (la droite sur la gauche)

Vos yeux fixent le sol en visualisant une ligne imaginaire d’environ 2 à 3 mètres

 

Nommez intérieurement  (ou à haute voix, au début ça aide) : 

« debout » – « debout » – « debout »

(prenez conscience de la position de votre corps)

 

« intention de marcher » – « intention de marcher » – « intention de marcher »

(vous êtes toujours immobile)

 

Puis vous allez nommer tous les gestes que votre corps doit effectuer pour marcher.

 

Allez doucement au début de votre apprentissage de la marche méditative, décomposez bien vos mouvements et nommez à voix haute tous les mouvements

(ça m’a aidé de faire comme ça).

 

C’est votre esprit qui doit dire quoi faire à votre corps.

 

Nommez vos mouvements comme suit :

 

« pied droit »

en même temps que vous décollez le talon du pied droit du sol, les orteils sont toujours sur le sol

« va »

en même temps que votre pied entier décolle du sol et fait le mouvement de marche

« ainsi »

en même temps que votre pied droit touche le sol

 

Puis répéter cette façon de nommer pour le pied gauche et ainsi de suite.

 

Lorsque vous arrivez au bout du chemin que vous avez préalablement défini, nommez mentalement :

 

« arrêter » – « arrêter » – « arrêter »

(au moment ou vous vous arrêtez)

 

« debout » – « debout » – « debout »

(prenez conscience de la position de votre corps)

 

« intention de tourner » - « intention de tourner » - « intention de tourner »

(vous êtes toujours immobile)

 

« tourner » - « tourner » - « tourner »

(vous vous retournez en même temps)

 

« arrêter » – « arrêter » – « arrêter »

(au moment ou vous vous arrêtez)

 

« debout » – « debout » – « debout »

(prenez conscience de la position de votre corps)

 

« intention de marcher » – « intention de marcher » – « intention de marcher »

(vous êtes toujours immobile)

 

Puis recommencer à nommer le pied qui commence la marche de la même façon que précédemment 

 

« pied droit » - « va » - « ainsi »

 

Quand l’alarme de votre minuteur retentit, nommez :

 

« arrêter » – « arrêter » – « arrêter » (au moment ou vous vous arrêtez)


Méditation assise

Au début, des séances de 10 minutes suffisent, progressivement vous pourrez rester plus longtemps en position de méditation.

 

Asseyez-vous les jambes pliées l’une devant l’autre, (il faut éviter les tensions),

La main droite repose sur la main gauche.

 

Votre dos est droit, sans rigidité,

 

Fermez les yeux et concentrez votre attention sur le mouvement de l’abdomen.

 

Respirez normalement, en gardant votre respiration naturelle.

 

Prenez conscience de votre respiration et dites mentalement :

 

"J'inspire" (quand l'air entre dans vos poumons)

"J'expire"  (quand vous expulsez l'air)

 

Au début, se concentrer sur sa respiration permet d’apprivoiser son esprit, moi ça m'a beaucoup aidé.

 

Si vous sentez un inconfort quelconque, nommez-le 3 fois puis ramenez votre esprit à votre respiration.

Par exemple, vous sentez "le nez qui gratte" dites mentalement "nez qui gratte, nez qui gratte, nez qui gratte", et recentrez votre pensée sur votre respiration.

 

Très vite votre esprit s'échappe et des tas de pensées arrivent, (les projets à venir, ce que vous allez cuisiner ce soir, un projet de travail que vous avez dans le moment, ....)

Laissez passer les pensées sans essayer de les retenir et recentrez-vous sur votre respiration.

 

Un jour, alors que je regardais une émission TV avec Matthieu Ricard, celui-ci expliquait que l'être humain d'une manière générale, est habitué à :

- éduquer son corps (sport, alimentation, soins...),

- éduquer son intellect (apprentissage, éducation...),

Mais éduquer son esprit, dans nos sociétés occidentales, nous n'y sommes pas habitués.

 

Ce qui explique qu'au début de notre apprentissage de la méditation l'esprit se comporte comme un enfant capricieux,voulant faire ce qu'il veut.

 

Alors soyez confiant(e) en vous, au début c'est un peu difficile mais progressivement vous parviendrez à canaliser votre esprit.

 

Essayez, lorsque vous effectuez une tâche, comme passer l'aspirateur, de rester dans l'instant présent en nommant ce que vous faites : "je passe l'aspirateur, je passe l'aspirateur, je passe l'aspirateur", ce qui canalisera votre esprit, qui (vous vous en rendrez compte), vagabondera à des choses que vous devriez faire dans le futur (proche ou lointain) ou bien, reviendra sur des événements passés.


Merci

  • au Grand Vénérable Kriangrai,
  • au Vice-adjoint Vénérable Moine Somwang
  • au Moine Tondhix, parlant français (Responsable de la Méditation)
  • au Moine Nathapong, qui détient les préceptes(-1-)
  • au Moine Konpecht
  • au Moine Sexsane
  • à toutes les personnes que j'ai côtoyées pendant 3 années dans cette pagode.

(-1-) Préceptes : Règles de conduite dans les domaines philosophique, religieux, moral ou artistique et qui émane d'une autorité : Les préceptes de l'Évangile (Dictionnaire Larousse)


Qu'est-ce qu'un Mantra ?

 

Un mantra se compose de sons, de mots et/ou de phrases que l'on répète plusieurs fois pour en retirer des bienfaits autant physique que spirituel.

 

J'ai choisi ce mantra pour vous

Paroles du Mantra

 

Om Tryambakam yajamahe

Sungandhim pushi vardhanam

Urvarukamiya bondhanan

Mrilor mukshiya mamritat

Traduction

 

Je médite et je m’abandonne à l’Être Divin qui se manifeste dans le parfum de la fleur de la vie et qui la nourrit éternellement.

Comme un jardinier agile, le Seigneur de la vie me libéra des forces contraignantes et bloquantes aussi bien de mon corps physique, psychique et spirituel.

 

Puisse le Seigneur de l’immortalité habiter en moi et me libérer de la mort, de la dégénérescence et de la maladie et me remplir, m’unir à toujours en son immortalité.



Ce CD du Dalaï Lama chantant ce mantra antique du Rig Veda (Mantra Maha Mrityunjaya) a été enregistré par un de ses disciples, avec la permission du Dalaï Lama. Il refusa d'abord, mais ensuite il a accepté, en disant qu'il ne doit jamais être vendu, il ne peut qu'être donné. Si vous le partagez avec d'autres, s'il vous plaît inclure la présente note et leur demander de faire la même chose.


Quelques documents que je partage avec vous :

Documents que j'ai trouvés sur le site vipassanasangha.free.fr  

Extraits de discours de différents  Vénérables  - Traduits par Vipassanasangha

Télécharger
Le bénéfices de la méditation Vipassana.
Document Adobe Acrobat 28.6 KB
Télécharger
Méditer juste.pdf
Document Adobe Acrobat 25.8 KB

Télécharger
Les 4 Méditations protectrices.pdf
Document Adobe Acrobat 31.3 KB
Télécharger
La Concentration.pdf
Document Adobe Acrobat 29.9 KB

Télécharger
L'Attention.pdf
Document Adobe Acrobat 31.7 KB
Télécharger
La Pureté de l'esprit.pdf
Document Adobe Acrobat 31.4 KB

Télécharger
Les 5 empêchements.pdf
Document Adobe Acrobat 30.1 KB
Télécharger
Les 7 Facteurs d'éveil.pdf
Document Adobe Acrobat 39.3 KB